Google et son algorithme sont simples

La complexité de google le rend simple

Cette page fait partie de l'explication sur le fonctionnement de google

Les deux idées proposées ici, l'aspect multidimensionnel et la fluxion, peuvent être combinées.

  • Google est un espace vectoriel de dimension finie et possède donc au moins une base.
  • Google utilise des dérivées itérées sur certains vecteurs de la base

Il est assez difficile de s'imaginer un cube à 200 dimensions dont les arrêtes sont fractales et dont les valeurs peuvent être des dérivées de paramètres du cube. Cependant, une fois cette structure en place, il est extrêmement facile d'utiliser des opérations simples dans cet univers. En effet, toute les opérations d'algèbre linéaire sont possibles, et les implémentations logicielles peuvent être optimisées par grâce à des méthodes connues.

En considérant google comme un espace vectoriel de dimension finie sur lequel on peut utiliser des théorèmes que la plupart des universitaires scientifiques connaissent, on comprend comment le cœur de l'algorithme de google pourrait tenir en quelques centaines de lignes avec un langage bien conçu comme go, qui allie de mon point de vue l'efficacité d'un langage compilé comme le C++ proche du matériel ( voir par exemple la gestion multi-coeur ) et la vitesse de développement du Python.

Remerciements

Cet article n'aurait pas voir le jour sans les pirates chinois, les ninjas de hamburg et Jon Kleinberg (enfin, surtout un des trois).

Commentaires
Si vous avez appris des trucs, je vous remercie de cliquer sur le bouton google plus